La classe de Première Générale

Les enjeux : motivation, méthode et orientation

La classe de première générale marque l’entrée des lycéens dans les spécialités.  L’année de la classe de première est avant tout une année de spécialisation. C’est la première année du cycle terminal, le cycle qui conclut les études secondaires générale en France. C’est l’année où il s’agit de dessiner les contours de son projet d’orientation post-bac.

L’année de première est cruciale car elle présente l’occasion de nourrir une réflexion quant à son projet d’orientation.

Quelques repères :

1. Les spécialités et options en classe de première générale

En seconde, les lycéens choisissent les trois matières de spécialité (4h chacune) qu’ils suivront en classe première.

En classe de première, les lycéens sélectionnent deux de ces trois matières, qu’ils continueront à étudier en terminale (6h chacune). 

Une question se pose alors : quelle spécialité doit-on abandonner en terminale ?  Comment faire le meilleur choix en vue des résultats au bac ? Quel est le choix de spécialités pertinent en vue de Parcoursup ?

 

A court terme, l’un des enjeux majeurs de la classe de 1ere réside donc dans le choix des deux spécialités que chaque lycéen va conserver et, par déduction, de la spécialité qu’il va abandonner en terminale.

Les deux spécialités choisies feront l’objet, d’une part de deux épreuves écrites spécifiques à forts coefficients lors du baccalauréat et seront également à la source de l’épreuve de “grand oral” introduite dans le nouveau baccalauréat général.

 

Le coaching d’orientation scolaire avec un conseiller en orientation scolaire d’Edupulse permet d’identifier les éléments tangibles qui permettront de faire le meilleur choix, en fonction des résultats, des centres d’intérêts et des ambitions. 

Les 13 enseignements de spécialité en classe de première mis en place par l’Éducation Nationale sont : 

Les 13 enseignements de spécialité mis en place par l’Éducation Nationale

En plus des spécialités, les élèves en classe de première générale continuent de suivre les cours du tronc commun ainsi qu’éventuellement une matière optionnelle pour enrichir et compléter leur programme d’études.

2. Le contrôle continu en classe de première générale

La classe de première est également une année d’examen puisque qu’elle est ponctuée par les différentes évaluations du contrôle continu du Baccalauréat. Cependant, s‘il est nécessaire d’obtenir le bac, ce n’est pas suffisant pour présager d’une réussite dans l’enseignement supérieur.

3. L'orienation post-bac et Parcoursup

A partir de la classe de première, grâce aux bulletins trimestriels (ou aux bulletins semestriels), les résultats vont alimenter le dossier Parcoursup de la terminale. En somme les résultats et les appréciations de 1ere vont avoir une importance prépondérante, essentielle pour l’orientation dans l’enseignement supérieur.

En effet, les résultats des 3 trimestres de 1ere seront pris en compte dans le dossier Parcoursup.

4. Les épreuves anticipées de Français

La classe de première se conclut avec le passage des EAF (épreuves anticipées de Français). Le « bac de Français » marque la fin de l’enseignement du Français au lycée.

Les épreuves du « bac de Français » sont parées d’une importance symbolique de premier plan au lycée. 

  1. En effet, le français est la première matière travaillée à l’école. Obtenir de bons résultats aux EAF est donc gage (à tort ou à raison) d’une certaine constance dans l’apprentissage.
  2. Les connaissances en français et en littérature, cumulatives et liées entre elles permettent de rentre compte de la culture générale de l’élève.

L’oral de Français préfigure le grand oral de terminale, dans la forme. 

5. Les méthodes de travail

La classe de première est un défi sur le plan des méthodes de travail en classe (prise de notes, gestion du temps, qualité rédactionnelle, abstraction, lien entre les concepts) et à la maison (travail personnel, rythme et autonomie, « devoirs maison »).

Il est en effet nécessaire de développer de nouvelles méthodes pour faire face au volume de ressources à maîtriser.

Mieux s’organiser se révèle vite indispensable et nécessaire. Le contenu des cours de spécialité est plus dense et appelle une maîtrise de connaissances plus nourries et plus variées. Ces exigences nouvelles amènent à anticiper la probabilité d’échec ou de réussite dans un certain nombre de filières de l’enseignement supérieur.

Comment faire ?

Face à ces enjeux, un(e) élève de seconde générale ou technologique va faire face à certaines questions délicates :

  • Comment me préparer aux épreuves anticipées du baccalauréat  ?

  • Quels poids ont mes notes des EAF dans mes résultats du baccalauréat ?
  • Comment mieux gérer mon temps ?

  • Comment obtenir de bons résultats en 1ere ?
  • Comment être mieux organisé(e) ?
  • Comment gérer mon temps à la maison ?
la classe de première
  • Quelles sont les spécialités choisies en première que je vais garder en terminale ?

  • Ai-je déjà une idée d’orientation post-bac ?
  • Comment savoir si je fais « le bon choix » ?

Pour toutes ces raisons, il peut être judicieux d’être accompagné pendant la classe de seconde générale ou technologique.

Nos services peuvent vous accompagner sur l’ensemble de ces objectifs

Les séances de coaching, les bilans d‘orientation, les consultations d’orientation flashs vous aideront à composer le projet d’études et à « débloquer » les situations tendues.

Le coach d’orientation Edupulse va accompagner le lycéen/la lycéenne pour faciliter l’expression des vœux pour le passage en terminale.

Le bilan d’orientation lycée sera donc l’occasion de composer un choix très important, qui déterminera la capacité des élèves à bien réussir le baccalauréat, mais surtout leur passage dans l’enseignement supérieur.

Les choix que chacun fera, ainsi que les résultats obtenus aux épreuves du baccalauréat concernant ces deux enseignements et lors de l’épreuve du grand oral, seront fortement pris en compte par les établissements d’enseignement supérieur. Ils sont néanmoins susceptibles d’être demandés via la plateforme Parcoursup, que ces établissements soient sélectifs ou non sélectifs.

Edupulse aide les élèves, les parents et les familles à choisir les deux enseignements de spécialité à court terme, à imaginer les choix de Parcoursup, en fonction des centres d’intérêts, des résultats mais surtout dans la perspective d’un projet d’études réfléchi.

La composition du projet d’orientation, avec l’aide du conseiller d’orientation Edupulse, s’inscrit donc pour le lycéen dans une perspective d’études choisies et trace ainsi une trajectoire favorable à sa réussite, non seulement pour la fin de son parcours au lycée, mais aussi dans les études supérieures.